Colombie: l’ELN envisage de libérer un otage


Bogota — L’Armée de libération nationale (ELN) a déclaré vendredi qu’elle espérait libérer la semaine prochaine l’ex-député Odin Sanchez, dont la remise en liberté est exigée par le gouvernement pour entamer des pourparlers de paix avec cette guérilla, la seconde du pays. « Nous espérons pour la semaine à venir », a déclaré le chef négociateur de l’ELN, Pablo Beltran, à l’antenne de Radio Caracol qui l’interrogeait sur la libération de M. Sanchez. Ce dernier s’est livré à cette guérilla en avril à la place de son frère, séquestré depuis environ trois ans dans la jungle et malade. Le commandant Beltran, de son vrai nom Israel Ramirez, a affirmé qu’une « commission humanitaire » avait été formée, avec la participation de représentants des six pays garants du processus de paix, des délégations des deux parties et de l’Eglise catholique « pour procéder à la libération de ce monsieur, dans le respect des accords signés le 10 octobre dernier » lorsque la prochaine ouverture de négociations de paix avait été annoncée.