La grève des enseignants cause des pénuries

Mexico — La grève des enseignants mexicains commence à causer des pénuries de carburant, de vivres et d’autres biens dans le sud du pays, ont prévenu mercredi des hommes d’affaires et des dirigeants gouvernementaux.

Le tourisme, qui compte parmi les principales activités économiques des États d’Oaxaca et du Chiapas, a aussi été frappé de plein fouet par la grève, qui a vu les enseignants bloquer certaines des grandes autoroutes de la région.

Le ministère de l’Intérieur a dit tard mardi que seulement 5 % des chambres d’hôtel sont occupées dans la ville coloniale d’Oaxaca.

Le ministère rapporte aussi des pénuries graves de vivres et de médicaments, surtout dans les villages les plus reculés. Il ajoute que des milliers d’emplois sont menacés par les pertes subies par les entreprises.

La Commission nationale des droits de la personne a demandé aux manifestants de cesser de bloquer les routes.

Les grévistes dénoncent de nouvelles lois qui leur imposent des tests de compétence et affaiblissent leurs syndicats.