L’OEA convoque une réunion sur la «crise institutionnelle»

Washington — Le secrétaire général de l’Organisation des États américains (OEA) Luis Almagro a réclamé mardi une réunion urgente de ses États membres pour évoquer la « crise institutionnelle » au Venezuela. Le président du Conseil permanent de l’OEA, M. Almagro affirme que le Venezuela connaît une « altération de son ordre constitutionnel » qui a affecté la démocratie dans le pays. Il demande une réunion des 34 États membres de l’OEA du 10 au 20 juin. « La crise institutionnelle au Venezuela exige des changements immédiats dans les agissements de l’exécutif », a écrit Luis Almagro, soulignant que le pays « risque de tomber immédiatement dans une situation d’illégitimité ». Le Conseil permanent peut décider de suspendre l’adhésion du Venezuela à l’OEA par un vote des deux tiers, en arguant qu’il veut préserver la démocratie. L’opposition s’est félicitée de l’initiative de M. Almagro.