Les liaisons postales avec Cuba sont rétablies

La Havane — Quatre jours avant la visite historique du président Obama sur l’île, un vol inaugural doit rétablir mercredi les liaisons postales directes entre les États-Unis et Cuba, interrompues il y a plus d’un demi-siècle, a annoncé mardi la poste cubaine.

« Le 16 mars 2016 aura lieu le vol inaugural qui rétablira l’échange direct de courrier postal entre les deux pays », indique l’entreprise Correos de Cuba à propos de ce « projet pilote qui sera mis en place de manière permanente ». Dans un communiqué publié mardi dans le quotidien officiel Granma, l’entreprise publique explique que ce service « permettra les envois directs entre Cuba et les États-Unis de correspondance et de colis à travers les bureaux de poste des deux pays ».

Ce vol inaugural intervient alors que Barack Obama se rend à Cuba les 21 et 22 mars pour le premier voyage d’un président américain sur l’île depuis 1928.

Délais et coûts

Le service de courrier entre Cuba et les États-Unis n’était plus assuré depuis 1963, peu après l’entrée en vigueur de l’embargo américain sur Cuba. Les Américains pouvaient néanmoins envoyer des lettres à Cuba par l’intermédiaire de pays tiers, ce qui rallongeait les délais et augmentait les coûts.

Près de deux millions de Cubains et leurs descendants résident aux États-Unis et maintiennent le contact avec leurs proches restés sur l’île. Si l’utilisation des nouvelles technologies a partiellement remplacé l’échange de courrier entre les deux pays, le service d’envoi de colis (médicaments, aliments) reste très utilisé.

La reprise des liaisons postales intervient parallèlement au retour, dans les prochains mois, des liaisons aériennes commerciales entre les États-Unis et Cuba, également interrompues depuis plus de 50 ans, dans la limite de 110 vols réguliers quotidiens entre les deux pays.

Mais le rapprochement complet entre ces deux anciens ennemis de la Guerre froide reste suspendu à la levée de l’embargo économique imposé en 1962 par Washington.

Les voyages

Les États-Unis ont annoncé mardi de nouveaux allégements des restrictions commerciales et de voyages qui pèsent sur Cuba. Les Américains pourront notamment plus facilement se rendre à Cuba et importer davantage de biens produits sur l’île, ont annoncé les départements du Trésor et du Commerce.

Les Américains pourront désormais acheter et consommer des produits d’origine cubaine, comme les cigares et le rhum, quand ils sont dans des pays tiers, notamment en Europe, alors qu’ils en avaient jusqu’ici l’interdiction. Ils pourront également se rendre sur l’île pour des actions tournées vers la société civile cubaine (éducation, humanitaire…) même quand ces activités ne sont pas parrainées par une organisation américaine.

Les entreprises américaines pourront par ailleurs importer des logiciels informatiques conçus à Cuba et étendre leur présence physique (magasin de détail, entrepôts) sur l’île.