Cuba et l’Europe signent leur rapprochement

À quelques jours de la visite historique à Cuba du président américain, Barack Obama, Cuba a franchi vendredi un pas supplémentaire vers la normalisation de ses relations avec les autres pays en signant un accord de dialogue politique avec l’Union européenne.

La signature de ce texte intervient à l’issue de près de deux ans d’intenses négociations entre les 28 et Cuba, seul pays latino-américain sans accord de coopération avec l’UE.

La haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères, Federica Mogherini, a fait le déplacement pour l’occasion.

Pour sceller leur rapprochement, Bruxelles et La Havane négociaient depuis avril 2014 ce « cadre de dialogue politique » en trois chapitres : dialogue politique, coopération et commerce.

Sept sessions de négociations ont été nécessaires ces deux dernières années pour aboutir à ce texte final dont le contenu n’a pas été communiqué à la presse.

« C’est un pas historique. […] L’accord marquera le début d’une nouvelle phase des relations bilatérales », a déclaré Mme Mogherini pendant la cérémonie, aux côtés du ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez.

Si le volet commercial faisait déjà l’objet d’un accord, celui du dialogue politique, qui comprend la délicate question des droits de la personne, était encore en attente de consensus.

Cuba souhaitait notamment que l’UE abandonne sa « position commune » qui, depuis 1996, conditionne la coopération européenne avec le régime communiste à des avancées démocratiques. L’accord marque la fin de cette clause.