Zika: Cuba mobilise l’armée pour prévenir une épidémie

La Havane — Le président cubain Raul Castro a annoncé lundi la mobilisation de 9000 soldats pour tenter de faire disparaître les foyers de moustiques et préserver le pays contre l’épidémie du virus Zika, qui touche plusieurs pays d’Amérique latine. À ces effectifs s’ajouteront 200 membres de la police nationale. Transmis par la piqûre de moustiques de type Aedes, le virus Zika est fortement soupçonné d’être responsable de nombreux cas de malformations congénitales chez les nourrissons, notamment la microcéphalie (malformation de la boîte crânienne). Le moustique Aedes aegypti ou Aedes albopictus (moustique tigre) a déjà propagé le Zika dans au moins 36 pays, dont 28 en Amérique du Nord et du Sud. Les autorités sanitaires ont lancé un plan d’action pour tenter d’empêcher l’apparition du Zika, mais aussi pour lutter contre la dengue et le chikungunya, maladies également transmises par les moustiques. Il n’existe à ce jour aucun remède contre ce virus, également soupçonné d’être lié au syndrome neurologique de Guillain-Barré (SGB).