Le Chili crée un Secrétariat d’État aux droits de l’homme

Santiago du Chili — Le Chili a créé mercredi un Secrétariat d’État aux droits de l’homme afin notamment d’encourager les enquêtes et les sanctions pour les crimes commis pendant la dictature d’Augusto Pinochet (1973-90). « L’avenir du pays se bâtira grâce à la justice », a déclaré la présidente Michelle Bachelet à l’occasion de l’inauguration de cette nouvelle institution qui relèvera du ministère de la Justice. La principale activité du Secrétariat consistera à « encourager les enquêtes et les sanctions concernant les crimes contre l’humanité » commis principalement pendant les 17 ans du régime d’Augusto Pinochet, au cours duquel plus de 3200 personnes sont mortes ou ont été portées disparues. Le nouvel organisme devra également oeuvrer à la conservation des sites de mémoire et définir des politiques publiques mettant en avant les droits de la personne dans toutes les institutions de l’État chilien, armée incluse.