Plainte contre le Venezuela déposée à la CPI

Madrid — Un groupe de victimes et d’opposants au pouvoir vénézuélien a déposé une plainte devant la Cour pénale internationale (CPI), demandant l’ouverture d’une enquête préliminaire pour crimes contre l’humanité contre le président Nicolas Maduro, a annoncé mercredi à Madrid l’opposant Carlos Vecchio.La requête, qui a été faite au nom d’un groupe de victimes parmi lesquelles Carlos Vecchio, vise huit hauts fonctionnaires vénézuéliens dont le président, a affirmé l’opposant. Il a refusé de donner davantage de détails, pour des raisons de confidentialité et de stratégie judiciaire. « Nous sommes convaincus que les critères du Statut de Rome pour les crimes contre l’humanité sont réunis », a dit le coordinateur du parti d’opposition Volonté populaire, qui vit en exil aux États-Unis. Le chef de son parti, Leopoldo Lopez, purge depuis février 2014 une peine de près de 14 ans de prison au Venezuela pour incitation à la violence lors de manifestations antigouvernementales qui avaient fait 43 morts et des centaines de blessés en 2014. Cette requête intervient à moins d’un mois des élections législatives dans le pays sud-américain, le 6 décembre, où le parti du président pourrait perdre le pouvoir selon des sondages, après 16 ans de gouvernement.

À voir en vidéo