Brésil: la majorité pénale est abaissée à 16 ans

Brasília — Les députés brésiliens ont approuvé jeudi un amendement constitutionnel qui prévoit d’abaisser la majorité pénale de 18 à 16 ans pour les délits dans le pays, l’un des plus violents du monde. Avec le vote de 323 députés en faveur du texte — 155 ayant voté contre — un premier obstacle a été levé sur la voie de l’entrée en vigueur de cet amendement qui permettra de considérer comme des adultes les mineurs de 16 ans et plus ayant commis des meurtres, des viols et des rapts. Mais il reste d’autres obstacles au niveau du législatif, le gouvernement de Dilma Rousseff, l’Église catholique, les défenseurs des droits de la personne et l’ONU s’opposant à cet amendement constitutionnel. Au Brésil, où les prisons sont surpeuplées, 54,8 % des détenus ont moins de 29 ans et 70 % d’entre eux récidivent.

À voir en vidéo