L’Amérique latine, une priorité de la Russie

Moscou — L’Amérique latine est une des priorités de la Russie, isolée sur la scène internationale par la crise ukrainienne, a affirmé mardi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, après sa rencontre avec son homologue vénézuélienne Delcy Rodriguez. Les relations entre la Russie et l’Amérique latine ont atteint « un niveau de qualité inédit », a souligné M. Lavrov. Si l’Amérique latine est devenue une des « priorités » de Moscou, ce n’est pas par opportunisme, a-t-il assuré. La Russie privilégie l’Amérique latine parce qu’elle est « impressionnée par l’autorité toujours plus forte, l’influence toujours croissante de l’Amérique latine sur la scène internationale, a fait valoir le ministre. Ce renforcement du continent sud-américain « est un élément essentiel pour la construction d’un monde plus équilibré, multipolaire, démocratique ». La ministre vénézuélienne des Affaires étrangères a répondu avec le sourire au discours de M. Lavrov : « Je me sens ici comme chez moi, comme dans ma famille », a-t-elle commencé. En décembre, conscient que l’isolement international du pays pourrait être fatal à son économie, le président Vladimir Poutine avait annoncé vouloir « rétablir les liens traditionnels avec le continent sud-américain », mais aussi coopérer avec l’Afrique et les pays du Proche-Orient. Il avait effectué en juillet une tournée diplomatique en Amérique latine.