Principaux points du rapprochement Cuba-États-Unis

Washington — Les États-Unis ont annoncé mercredi un rapprochement historique avec Cuba, vers une normalisation des relations diplomatiques et commerciales. Voici le détail des principales annonces.


1 — Les États-Unis vont ouvrir une ambassade à La Havane « dès que possible », selon un haut responsable de l’administration américaine. Les relations diplomatiques étaient rompues depuis janvier 1961, et les Américains ne disposent aujourd’hui que d’une section d’intérêts à Cuba.

 

2 — Washington va également engager un processus pour retirer Cuba de la liste américaine des États soutenant le terrorisme, à laquelle l’île fut ajoutée en 1982.

 

3 — Enfin, le président Barack Obama participera au sommet des Amériques de 2015, à Panama. Cuba a également annoncé sa participation, une première depuis son lancement en 1994.

 

4 — Les voyages touristiques indépendants vers Cuba resteront interdits, bien que les Américains soient aujourd’hui déjà capables de se rendre à Cuba via des visites organisées, en passant par des agences habilitées par le gouvernement américain.

 

Mais dans les prochaines semaines, l’administration Obama va lever les restrictions de voyage vers Cuba pour les 12 catégories de voyageurs qui sont actuellement autorisées sous conditions, dont les visites familiales, les journalistes, chercheurs, activités d’éducation, religieuses, sportives, humanitaires, l’exportation ou l’importation de matériels d’information...

Certaines de ces catégories, comme les visites familiales, avaient déjà vu un assouplissement en 2009, mais l’annonce de mercredi concerne l’ensemble de ces catégories de voyageurs.
 

5 — Le plafond pour l’envoi d’argent depuis les États-Unis vers Cuba passera de 500 à 2000 dollars par trimestre.

6 — La question principale de l’embargo reste à régler, a mis en garde Raúl Castro, tandis que Barack Obama s’est engagé à examiner avec le Congrès la levée du blocus commercial instauré en 1962.

Mais la Maison-Blanche a décidé que les Américains pourraient désormais utiliser leurs cartes de crédit à Cuba.

7 — Les institutions américaines pourront ouvrir des comptes dans les institutions financières cubaines afin de faciliter les paiements pour des transactions autorisées.

8 — L’exportation de matériaux de construction pour des projets immobiliers privés, de biens à destination des entrepreneurs du secteur privé cubain, et de biens agricoles pour les petits exploitants agricoles sera autorisée.

L’exportation de certains matériels de communication et télécommunication sera aussi permise, dans le but de développer Internet sur l’île.

9 — Enfin, les voyageurs américains pourront rapporter 400 dollars de biens aux États-Unis, dont un maximum de 100 dollars de tabac, ce qui inclut les cigares cubains.