La criminalité serait en forte chute au Mexique

Le président mexicain Enrique Peña Nieto fait état d’une forte chute des meurtres liés au crime organisé, d’une répression plus efficace contre les narcotrafiquants et le blanchiment d’argent, dans le bilan annuel de l’action gouvernementale qu’il doit présenter mardi à la Nation.

 

Peña Nieto, qui s’était engagé à faire de la lutte contre la violence l’une des priorités de son mandat à son arrivée au pouvoir en 2012, assure que les homicides liés au crime organisé ont baissé de 36 % entre septembre 2013 et juillet de cette année, par rapport à la même période l’année antérieure.

 

Selon le président mexicain, les enlèvements, qui avaient atteint des records au cours des dernières années, ont baissé de 6,8 % au cours des sept premiers mois de cette année, par rapport à la même période en 2013.

 

Plus de 80 000 personnes ont mortes dans des violences liées au crime organisé — affrontements entre cartels ou combats avec les forces de sécurité — depuis le déploiement massif de l’armée contre les narcotrafiquants par le précédent président, Felipe Calderon (2006-2012).

 

Plus de 22 000 disparus

 

Mais ces chiffres pourraient être plus élevés, le gouvernement ayant indiqué récemment que l’on comptait également plus de 22 000 disparus. Certains analystes ont contesté également la pertinence des chiffres officiels d’homicides.

 

Le président mexicain a maintenu la présence militaire dans les tâches de sécurité intérieure, mais en tentant d’améliorer l’utilisation du renseignement et la coordination entre les autorités fédérales et locales.

 

Le rapport présidentiel indique aussi qu’au cours des 12 derniers mois ont été réalisées 149 missions à l’aide de drones de surveillance.

 

Le gouvernement a aussi durci les lois contre le blanchiment d’argent, dans le but de toucher le nerf de la guerre des narcotrafiquants. Selon le rapport présidentiel, 5,8 millions de dollars d’argent sale ont été saisis entre septembre 2013 et juillet de cette année, une augmentation de 52,6 % par rapport à la même période antérieure.

 

« Ces indicateurs confirment que la justice et la sécurité publique sont efficaces et donnent des résultats en faveur des Mexicains », selon le rapport.

 

Peña Nieto devait présenter ce mardi solennellement son rapport d’activité au Palais national à Mexico.