Haïti: le premier ministre remplace la moitié de ses ministres

Port-au-Prince — Le premier ministre haïtien a annoncé sur Twitter mercredi le remplacement d'environ la moitié des 22 membres de son Cabinet, soit un troisième remaniement d'envergure en moins de deux ans.

On chuchotait depuis le mois de novembre que Laurent Lamothe souhaitait remplacer plusieurs ministres, en raison d'une performance jugée décevante par certains.

La nomination la plus étonnante est probablement celle de Marie Carmelle Jean-Marie au poste de ministre des Finances. Mme Jean-Marie avait quitté ce même poste l'an dernier, pour des raisons qui n'ont jamais été divulguées. Certains médias ont toutefois affirmé qu'elle avait claqué la porte après qu'on lui ait refusé les appuis nécessaires pour réformer le ministère en profondeur — notamment pour accentuer la lutte à la corruption.

M. Lamothe a aussi nommé de nouveaux titulaires à l'Intérieur, aux Affaires étrangères, à l'Éducation, à la Défense, à l'Environnement et aux Sports.

Réginald Delva hérite ainsi du ministère de l'Intérieur, un poste-clé qui supervise la sécurité intérieure et le gouvernement local. Il pourrait aussi jouer un rôle de premier plan lors des prochaines élections. M. Delva était précédemment secrétaire d'État à la Sécurité publique.

Il s'agit du troisième remaniement annoncé par M. Lamothe depuis qu'il a été nommé premier ministre en mai 2012 et du cinquième à survenir sous la présidence de Michel Martelly, qui a été élu en 2011.

Des élections générales pourraient être organisées le 26 octobre, avec plus de deux ans de retard.
3 commentaires
  • Victor Raiche - Inscrit 3 avril 2014 12 h 15

    Anpil kob !

    23 ministres, incluant 4 ministres délégués, plus 19 secrétaires d’État, pour un total de 42 salaires de ministres, ça représente une jolie somme (anpil kob) pour un pays dont la population, presque égale à celle du Canada, subsiste, pour la grande majorité, ( mis à part les bourgeois des hauteurs du Morne Calvaire — pas très bien nommé ! — et environs) avec moins de 2 dollars par jour.
    Heureusement pour les ‘grands mangeurs’ qu’il y a l’aide étrangère et… la diaspora dont les transferts de devises vers le pays natal représentent l’équivalent du budget national dudit pays.

    • Jean-Sébastien Rozzi - Inscrit 3 avril 2014 14 h 44

      « pour un pays dont la population, presque égale à celle du Canada »

      À celle du Québec, vous voulez dire.

    • Victor Raiche - Inscrit 4 avril 2014 18 h 17

      Exact. Mon erreur