Écoutes de la NSA - Rousseff critique vertement Washington à l’ONU

Dilma Roussef
Photo: Andrew Burton Associated Press Dilma Roussef

La présidente du Brésil, Dilma Rousseff, a violemment critiqué mardi à l’ONU le programme d’écoutes américain, affirmant qu’il était « intenable » et qu’il violait le droit international.

 

« L’argument selon lequel ces écoutes illégales visent à protéger les pays du terrorisme est intenable », a déclaré la présidente brésilienne à la tribune. « Une telle ingérence est une violation du droit international », a-t-elle ajouté, au premier jour de l’assemblée générale de l’ONU.

 

« Le Brésil sait se protéger lui même », a-t-elle également ajouté. Internet « ne peut être utilisé comme une arme de guerre », a-t-elle insisté.

 

« Le droit à la sécurité d’un pays ne peut jamais être assuré en violant les droits civiques fondamentaux d’autres pays », a encore déclaré Mme Rousseff.

 

Premier chef d’État à s’exprimer à la tribune de l’assemblée, juste avant le président américain Barack Obama, Mme Rousseff a consacré toute la première partie de son discours à ce thème.

 

La présidente a reporté sa visite à Washington prévue le 23 octobre, Brasilia jugeant insuffisantes les explications des États-Unis après des révélations sur des cas d’espionnage.

 

« En l’absence d’un éclaircissement satisfaisant des faits, avec des explications à la hauteur et l’engagement de cesser les activités d’interception, les conditions pour la tenue de cette visite à la date fixée au préalable ne sont pas réunies », avait annoncé la présidence brésilienne.

 

Mme Rousseff a dénoncé mardi des personnes « visées au hasard » par ces écoutes, ainsi que des entreprises et des diplomates brésiliens.

1 commentaire
  • François Dugal - Inscrit 25 septembre 2013 08 h 46

    La mission

    Les USA ont une mission sacrée en ce bas monde: imposer la «pax americana» sur la Terre. Tous les moyens sont bons pour y parvenir, madame Roussef devrait le savoir.
    «In God we trust» est la devise imprimée sur leurs billets verts, c'est dire.