Brésil: les camionneurs bloquent les autoroutes dans six États

Les manifestations touchant le Brésil ont débuté le 17 juin pour dénoncer la hausse des tarifs du transport en commun, avant de s'élargir à une série de dossiers sensibles auprès de la population.
Photo: La Presse canadienne (photo) Nelson Antoine/AP Les manifestations touchant le Brésil ont débuté le 17 juin pour dénoncer la hausse des tarifs du transport en commun, avant de s'élargir à une série de dossiers sensibles auprès de la population.

São Paulo — Les camionneurs du Brésil poursuivaient leur grève dans plusieurs États du pays, mercredi, brûlant des postes de péage et paralysant le trafic routier dans certaines zones.

Dans le même temps, d'autres manifestations étaient attendues à São Paulo, la ville la plus densément peuplée du pays, pour exiger de meilleurs services publics.
 
Selon les autorités locales, des camionneurs bloquaient une partie ou la totalité des accès à des autoroutes majeures dans au moins six États, mercredi. Ils ont ajouté que les grévistes avaient brûlé huit postes de péage entre les autoroutes reliant les villes de CosmDopolis et PaulDinia, dans l'État de São Paulo.
 
Une voie avait tout de même été laissée ouverte dans la plupart des cas par les camionneurs, afin de permettre la circulation des autobus, ambulances et voitures de passagers.
 
Les manifestations touchant le Brésil ont débuté le 17 juin pour dénoncer la hausse des tarifs du transport en commun, avant de s'élargir à une série de dossiers sensibles auprès de la population, dont les impôts élevés, la médiocrité des services et les dépenses astronomiques en prévision de la Coupe du monde de football.
1 commentaire
  • David Autret - Inscrit 6 juillet 2013 12 h 09

    Camioneurs?

    Je me permets de compléter l'information. C'est assez important de le faire vu que le secteur du transport terrestre par camion est énorme au Brésil.

    Les blocages ne proviennent pas de camioneurs syndiqués (il y a d'ailleurs énormément de syndicats) mais d'un mouvement autonome très proche du patronat, le Mouvement Union Brésil des Camioneurs (MUBC), à la tête duquel se trouve Mr Nélio Botelho, acteur important du secteur. Je ne vais pas entrer dans le pourquoi et sur le qui pourrait être derrière, vu que les versions difffèrent et qu'il faudrait que je vérifie tout ce que j'écris. Mais ce n'est pas un type de manifestation "normal"

    http://www.uniaobrasilcaminhoneiro.org.br/manifest