Venezuela: Maduro investi président au coeur d’une grave crise politique

Caracas — Des partisans du gouvernement vénézuélien défilaient dans les rues de Caracas, vendredi, pour célébrer l'investiture de leur nouveau leader, Nicolas Maduro, alors que les opposants au régime accueillaient l'annonce-surprise que les résultats de l'élection — qui a porté au pouvoir le successeur du défunt président Chávez — seraient revus.

Le candidat d'opposition, Henrique Capriles, a affirmé que l'audience sur la révision des résultats, qui devrait avoir lieu jeudi, le prononcerait vainqueur, mais les responsables semblaient sûrs que le résultat demeurerait inchangé.
 
L'annonce d'un recomptage des voix de l'élection de dimanche était un revirement soudain de la situation, le gouvernement ayant affirmé toute la semaine que le résultat de l'élection ne serait pas revu.
 
Le changement de cap pourrait être attribuable à la pression de certains leaders sud-américains qui se sont réunis d'urgence à Lima, au Pérou, pour discuter de la crise électorale au Venezuela. Ils ont fini par reconnaître la victoire de Nicolas Maduro, le successeur désigné du président Hugo Chávez.
 
Le recomptage des voix, même s'il ne change pas les résultats, devrait donner des munitions aux opposants du nouveau président, déjà affaibli par une faible victoire comparativement à son prédécesseur extrêmement populaire, ont estimé des analystes.
 
Cela pourrait compliquer le contrôle de M. Maduro sur un pays qui fait face à une inflation importante, à des pénuries de nourriture et de médicaments, à des pannes d'électricité chroniques et aux taux d'homicide et d'enlèvement parmi les plus élevés de la planète.
 
Des centaines de «Chávistas», des partisans du régime, vêtus de t-shirts rouges, ont déambulé dans les rues de la capitale en attente de la cérémonie d'investiture. Leur nombre était toutefois moins important que les marches d'appui à Chávez, qui attiraient régulièrement des dizaines de milliers de manifestants.
 
Par Vivian Sequera et Michael Weissenstein

À voir en vidéo