Séisme : Haïti se souvient

Des Haïtiens ont planté une croix au sommet d’une colline, à Titanyen, en souvenir des victimes du tremblement de terre du 12 janvier 2010.
Photo: Agence France-Presse (photo) Thony Belizaire Des Haïtiens ont planté une croix au sommet d’une colline, à Titanyen, en souvenir des victimes du tremblement de terre du 12 janvier 2010.

Le président haïtien, Michel Martelly, a demandé aux Haïtiens de se rappeler les dizaines de milliers de personnes qui ont perdu la vie dans le terrible tremblement de terre survenu il y a trois ans, lors d’une simple cérémonie soulignant le triste anniversaire samedi.


M. Martelly a également remercié les pays et les organisations internationales pour leur aide après la catastrophe du 12 janvier 2010.


Devant un gigantesque drapeau haïtien hissé en berne et situé à proximité des ruines de l’ancien Palais présidentiel, M. Martelly a déclaré que le peuple haïtien se souvenait de ce qui s’est passé et de ceux qui les ont quittés.


Vêtus de noir, plusieurs dizaines de hauts représentants du gouvernement se sont rassemblés où l’élégant palais blanc se dressait, avant qu’il ne s’effondre lors du séisme. Des diplomates étrangers et la mannequin tchèque Petra Nemcova, nommée par M. Martelly au rang d’ambassadrice itinérante d’Haïti, étaient également présents.


Code de construction


Dans son discours, M. Martelly a annoncé la tenue d’un concours pour dessiner un nouveau monument à la mémoire de ceux qui sont morts dans le séisme. Il a également déclaré que le gouvernement venait de publier un nouveau Code de construction pour s’assurer que les nouveaux bâtiments soient résistants aux séismes, mais n’a fourni que peu de détails à propos du Code.


Plus tard dans la journée, M. Martelly, le premier ministre Laurent Lamothe et l’ancien président américain Bill Clinton ont déposé une gerbe près d’un site funéraire situé au nord de la capitale, Port-au-Prince.


L’ancienne administration présidentielle a déclaré qu’environ 316 000 personnes sont mortes dans la tragédie, mais personne ne sait exactement combien de personnes ont péri. La catastrophe a également déplacé plus d’un million d’Haïtiens.

À voir en vidéo