La Bolivie reconnaît la Palestine

Le président bolivien, Evo Morales, a annoncé hier que son pays allait reconnaître la semaine prochaine la Palestine comme un «État indépendant», imitant ainsi le Brésil et l'Argentine, et a accusé Israël de commettre un «génocide» au Proche-Orient.

«La Bolivie enverra une lettre au président de la Palestine [le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas] la reconnaissant comme Etat indépendant et souverain», a déclaré M. Morales lors d'une conférence de presse à Itaipu, dans le sud-est du Paraguay.

M. Morales, qui a rompu les relations diplomatiques avec Israël en janvier 2009 pour protester contre l'offensive militaire dans la bande de Gaza, a aussi accusé l'Etat hébreu de commettre un «génocide dans cette région»

L'Autorité palestinienne a par ailleurs regretté une résolution de la chambre des Représentants américaine qui condamne toute déclaration ou reconnaissance unilatérale d'un État palestinien et défend une solution négociée du conflit avec Israël. «Nous nous sommes consacrés aux négociations pendant près de vingt ans et aujourd'hui nous sommes pris au piège d'un processus qui pour l'instant n'a rien changé à l'occupation» israélienne, a affirmé le négociateur en chef Saëb Erakat dans un communiqué publié hier.

«Contrairement au gouvernement israélien, qui se satisfait du statu quo de l'occupation et de la poursuite de la colonisation, le peuple palestinien doit rechercher sa liberté par le biais de n'importe quelle option pacifiste qui lui est offerte», a plaidé M. Erakat.