En bref - Chaise vide lors de la remise du prix Sakharov

La Havane — L'opposant cubain Guillermo Farinas a regretté hier «l'arrogance» et «l'intolérance» du gouvernement de La Havane, en prenant acte de l'absence d'autorisation qui lui aurait permis de se rendre à Strasbourg pour recevoir aujourd'hui le prix Sakharov du Parlement européen. «Je crois que le gouvernement cubain est en train d'agir avec arrogance.

Il pense que ses citoyens sont des esclaves et il est en train de le démontrer», a-t-il déclaré par téléphone de sa maison de Santa Clara. Le cyberjournaliste a toutefois qualifié sa démarche de «triomphe politique». Une chaise sera laissée vide aujourd'hui au Parlement européen lors de la remise du prix Sakharov attribué à l'opposant cubain.