Rio de Janeiro - Trente morts dans les combats entre narcos et policiers

Les contrôles policiers se sont poursuivis hier dans les favelas de Rio.<br />
Photo: Agence Reuters Bruno Domingos Les contrôles policiers se sont poursuivis hier dans les favelas de Rio.

Rio de Janeiro — Des véhicules blindés ont fait leur apparition hier dans les favelas de Rio de Janeiro où forces de l'ordre et narcotrafiquants se sont affrontés pour la cinquième journée consécutive.

Ces violences, qui jettent le doute sur les capacités de la ville à accueillir la Coupe du monde de football en 2014 et les Jeux olympiques deux ans plus tard, ont fait au moins 30 morts depuis dimanche, selon la police militaire.

Des images retransmises en direct à la télévision montrent des policiers lourdement armés échangeant des tirs avec les trafiquants sur les hauteurs de la ville, où s'étendent les bidonvilles. Acheminées par une dizaine de véhicules blindés, ce qui est inédit, les forces de l'ordre ont été déployées en nombre à la Vila Cruzeiro, favela du nord de Rio, malgré les barricades érigées par les malfaiteurs.

«Notre objectif aujourd'hui est de reprendre le secteur aux mains des trafiquants. Nous le reprenons et nous nous portons au secours d'une société devenue l'otage du trafic de drogue», a déclaré le colonel Alvaro Rodrigues, qui commande les opérations.

Les troubles ont éclaté dimanche par l'attaque de plusieurs postes de police et des incendies de véhicules. Selon le responsable des services de sécurité de Rio, ces actes ont été ordonnées par des chefs de gang emprisonnés en représailles à leur éviction d'une douzaine de favelas, ces deux dernières années.

Parmi les 30 morts recensés par la police militaire figure une adolescente de 14 ans, tuée mercredi par une balle perdue.