Réunion de Punta Cana - Cinquante pays au chevet d'Haïti

Punta Cana — Des représentants d'une cinquantaine de pays et des personnalités comme Bill Clinton se réunissent aujourd'hui à Punta Cana dans l'Est de la République dominicaine pour lancer un plan de reconstruction pour Haïti, dévasté par un séisme le 12 janvier.

«Le sommet mondial pour l'avenir de Haïti: solidarité au-delà de la crise» veut «créer des liens permanents de solidarité de la communauté internationale avec Haïti et servir de rampe de lancement au début des travaux de reconstruction», selon les organisateurs.

L'ex-président des États-Unis Bill Clinton, coprésident avec le premier ministre haïtien, Jean-Max Bellerive, du Comité intérimaire pour la reconstruction d'Haïti (CIRH), prendra la parole après le président haïtien, René Préval, et le président dominicain, Leonel Fernandez, ont-ils précisé. Le président de la Banque mondiale, Robert Zoellick, sera également présent.

M. Bellerive doit décrire le plan d'action pour la reconstruction d'Haïti, où le séisme a tué plus de 250 000 personnes et fait 1,3 million de sans-abri.

Au cours de la réunion, les participants feront un bilan des engagements des bailleurs étrangers.

Deux mois après la conférence des bailleurs de fonds de New York le 31 mars, qui a prévu de consacrer 10 milliards de dollars à Haïti sur cinq ans pour sa reconstruction, seul le Brésil a versé une première contribution de 55 millions de dollars, qui seront supervisés par la Banque mondiale.

Les participants examineront de près les projets de reconstruction, qui seront redistribués par groupe de pays.Les organisateurs souhaitent accélérer le versement des sommes promises par les pays donateurs, et ouvrir la porte à la participation de fonds privés.

À voir en vidéo