Hommage touchant aux 101 morts de la mission de l'ONU en Haïti

Hier, le chef de l’ONU Ban Ki-moon a demandé une minute de silence, avant que chacune des 101 victimes soit nommée.
Photo: Agence France-Presse (photo) Stan Honda Hier, le chef de l’ONU Ban Ki-moon a demandé une minute de silence, avant que chacune des 101 victimes soit nommée.

Les Nations unies ont rendu un hommage émouvant, hier, aux 101 membres de la Mission de l'ONU pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) tués dans le séisme du 12 janvier en Haïti.


«Aujourd'hui, nous commémorons la plus grande perte subie en un seul événement par l'ONU dans son histoire», a déclaré le secrétaire général, Ban Ki-moon, lors d'une cérémonie en présence des familles des victimes. «Nous honorons 101 destins uniques qui se sont rejoints en Haïti pour écrire l'histoire des Nations unies. À ceux que nous avons perdus, nous disons: "Nous ne vous oublierons jamais. Nous continuerons votre oeuvre"», a-t-il ajouté.

Le chef de l'ONU a ensuite demandé une minute de silence, avant que chacune des 101 victimes soit nommée.

À Washington, le président d'Haïti, René Préval, et la chef de la diplomatie américaine, Hillary Clinton, ont pour leur part souligné la nécessité d'organiser des élections dès que possible en Haïti. «Il faut chercher une voie, et les spécialistes le feront, pour que lorsque je quitterai [le pouvoir] il y ait un Parlement et un président élus», a déclaré M. Préval.

Le Conseil électoral provisoire haïtien (CEP), dont le local a été détruit par le tremblement de terre, a reporté sine die les élections législatives prévues fin février. «Le pire, a-t-il poursuivi, c'est d'avoir un gouvernement qui n'a pas la légitimité, qu'on entre dans une période de gouvernement provisoire. Il faut un gouvernement qui a la légitimité populaire.»


Michaëlle Jean à Jacmel

La gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean, est arrivée dans la ville de Jacmel hier matin. En foulant le sol, la commandante en chef des Forces canadiennes a salué les militaires canadiens qui s'affairent depuis plusieurs semaines à l'aide aux sinistrés et à la reconstruction de la ville.

La moitié des 500 militaires canadiens déployés à Jacmel au lendemain du séisme sont déjà rentrés au Canada. Ceux restés sur place fermeront sous peu l'hôpital temporaire qu'ils ont érigé, tout en prenant soin de laisser sur place des installations servant à purifier l'eau.

Mme Jean a par la suite rencontré les responsables locaux avec qui elle a eu de francs échanges sur les problèmes avec lesquels la région est aux prises. Ils ont énuméré l'effondrement du système scolaire, les maigres investissements privés dans le secteur agricole et la faible production énergétique qui s'est traduite par des tarifs astronomiques.

Michaëlle Jean a souligné que le Canada n'avait pas oublié les plus petites régions d'Haïti. Elle a rappelé tous les efforts canadiens pour aider la population de Jacmel et de Léogâne, alors que le réflexe de la communauté internationale a été, lui, de diriger l'aide vers la capitale.

Le maire de la Ville de Montréal, Gérald Tremblay, a lui aussi participé à la mission en Haïti, mais il est revenu hier soir au Québec. Il n'a pas accompagné la gouverneure générale en République dominicaine, où elle poursuit son périple aujourd'hui. Lundi et mardi, le maire de Montréal s'est rendu à Port-au-Prince, Jacmel et Léogâne à titre d'«observateur» afin de constater l'état de la situation dans ces villes dévastées par le séisme. Il compte par la suite se servir de ses observations pour témoigner des besoins des villes haïtiennes auprès des organisations municipales internationales dont il fait partie. Parmi celles-ci figurent Cités et gouvernements locaux unis, l'Association internationale des maires francophones, dont il est vice-président, et la Fédération canadienne des municipalités.

*****

Avec la collaboration de Jeanne Corriveau

Avec La Presse canadienne et l'Agence France-Presse
1 commentaire
  • Ronald CAZEAU - Inscrit 10 mars 2010 12 h 55

    salutation à son l'arrivée de la gouverneure de canada

    Je salue de la gouverneure de canada qui la fille du pays, on se sent quand fière, comme je dis souvent plus de 80% de resources humaine du pays d'haïti sont à l'extérieure.
    Mr Ronald CAZEAU
    Responsable du fhah : www.fhah.org
    gérant ESCALE CONSTRUCTION: www.escale-construction.com