Aide humanitaire en Haïti - Le Canada commence à rapatrier ses soldats

Le Canada, qui a déployé plus de 2000 soldats en Haïti après le séisme du 12 janvier, a entamé un retrait progressif de ses troupes, a annoncé hier le ministre des Affaires étrangères, Lawrence Cannon.

L'une des deux frégates canadiennes déployées au large des côtes d'Haïti, le NCSM Halifax et ses 220 membres d'équipage, a quitté samedi les eaux territoriales haïtiennes, a-t-il fait savoir.

Dans les jours qui avaient suivi le séisme, le Canada avait annoncé l'envoi de troupes en Haïti pour une période de 30 à 60 jours.

Le ministre a expliqué le retrait progressif des troupes canadiennes par le fait que «le gouvernement d'Haïti, les Nations unies et d'autres acteurs humanitaires ont de plus en plus la capacité de jouer un rôle dirigeant dans l'organisation des secours d'urgence».

Le Canada va maintenant se concentrer sur la reconstruction à long terme d'Haïti, tout en continuant de fournir une aide de première nécessité notamment par sa participation à la Minustah, la Mission de stabilisation de l'ONU en Haïti, a-t-il ajouté.

M. Cannon a par ailleurs reconnu que le gouvernement canadien devra se résoudre à l'idée que certains des 50 Canadiens dont on est toujours sans nouvelles en Haïti sont bel et bien morts. Pour l'instant, une équipe spécialisée de la GRC continue de passer au peigne fin des ruines de bâtiments dans l'espoir de les retrouver, a-t-il dit.

Officiellement, 34 Canadiens ont été tués dans le séisme et 6515 ont été retrouvés en vie. De ce nombre, 4618 ont été rapatriés au Canada.

Le ministre a enfin souligné la générosité des Canadiens qui, en date du 12 février, avaient donné 154,4 millions de dollars à des ONG venant en aide aux victimes du séisme.

De ce montant, 128,8 millions de dollars seront égalés par le gouvernement fédéral, qui avait déjà aussi annoncé une aide d'urgence de 85 millions, ce qui porte à plus de 368 millions le total de l'aide humanitaire canadienne depuis le séisme.

Le nombre des morts dans le séisme du 12 janvier en Haïti pourrait s'élever à 300 000, et donc largement dépasser le chiffre de 217 000 décès figurant dans le dernier bilan officiel, a estimé le président d'Haïti, René Préval.

M. Préval a en outre demandé que l'on porte assistance au million d'Haïtiens désormais sans logis. «J'appelle à une grande coalition de forces qui nous aide à affronter ce problème rapidement et avec efficacité. S'il vous plaît, aidez plus d'un million de Haïtiens qui dorment tous les jours dans la rue», a-t-il déclaré.

D'ailleurs, les premières pluies «ont commencé à rendre impossible toute vie humaine digne» pour ceux qui ont perdu leur logement, a souligné le chef d'État haïtien.