Le Canada financera la construction d’une base administrative en Haïti

Répondant à une demande du gouvernement d’Haïti, le premier ministre Stephen Harper vient d’annoncer que le Canada allait soutenir la construction d’une «base administrative» temporaire pour ce pays ravagé par un tremblement de terre, le 12 janvier.

Cette base constituera «un pas important vers la reprise et la reconstruction», a estimé M. Harper en conférence de presse aux côtés du président haïtien René Préval à l’aéroport de Port-au-Prince. Ottawa y consacrera jusqu’à 12 millions $.

Stephen Harper vient d'arriver à Haïti, où il effectue jusqu’à mardi une visite officielle. C'est la première visite d’un chef de gouvernement d’un pays du G20 depuis le tremblement de terre.

Le complexe en question, composé d’abris modulaires et d’abris souples, accueillera des ministères et des fonctionnaires clés pendant une période qui pourrait atteindre un an. Pour le gouvernement haïtien, il s’agira d’un centre opérationnel centralisé à partir duquel l’on pourra coordonner le travail de reconstruction du pays.

La plupart des édifices gouvernementaux de Port-au-Prince se sont effondrés à cause du séisme, qui a fait plus de 200 000 morts.

Ottawa a déjà réalisé une évaluation préliminaire de la faisabilité ainsi que des coûts du transport, de l’installation, des opérations et de l’entretien de la base. Les travaux de construction commenceront une fois que le gouvernement haïtien aura choisi l’emplacement.
2 commentaires
  • emile ross - Inscrit 15 février 2010 22 h 10

    Édifices

    J'ai de la difficulté avec l'idée qu'Harper s'est déplacé pour seulement 12 millions.
    Il aurait pû faire ça d'ici. On sait que la situation économique du Canada ne s'améliore pas, je dirais, se détériore. Le gouvernement n'a plus les milliards d'avant 2008. J'ai lu sur des journaux que déjà on blâme Harper ne rien faire pour les plus démunis (Vancouver), ne pas faire grand chose pour les premières nations.Je suis porté à croire qu'il a avisé Préval que l'aide à Haïti ne sera pas le Klondike vu que cet aide à Haïti va être fait à partir d'argent emprunté. Et que si les taux d'intérêt explosent, le Canada va éprouver beaucoup de difficultés économiques. J'ai l'impression que la visite d'Harper à Préval se fait dans un contexte d'austérité. Sarkozi va tenir le même discours qu'Harper avec quelques millions d'autant plus que des pays en Europe sont sur le bord de la faillite. J'espère me tromper.

  • oscar Fortin - Inscrit 17 février 2010 06 h 11

    Pour des photos

    La visite éclaire de M. Harper en Haïti a toute l'allure d'une mise en scène pour des photos qui seront largement utilisées lors de la prochaine campagne électorale. La compassion a parfois son utilité pour toucher l'âme des électeurs et électrices. Elle peut devenir une arme efficace pour gagner une partie importante de l'électorat. Dans mon livre à moi, M. Harper, n'est capable d'aucune compassion. Derri;re l'image se cache l'opportuniste, portée par l'idéologie conservatrice du néo-libéralisme et entièrement solidaire des politiques guerrières des États-Unis. En lui, ces derniers ont un allié aussi fiable que celui qu'ils ont en Amérique latine avec Uribe, le président de la Colombie.