En bref - Chinchilla minoritaire au Parlement

San Jose — Laura Chinchilla, première femme élue présidente du Costa Rica, devra gouverner sans majorité au Parlement, selon les projections basées sur 94 % des bulletins de vote à l'élection législative organisée conjointement dimanche avec la présidentielle.

Son prédécesseur, Oscar Arias, du même parti que Mme Chinchilla, le Parti de libération nationale (PLN, social-démocrate), devait déjà recourir à des alliances dans l'assemblée monocamérale depuis le scrutin précédent, en 2006. Le PLN devrait perdre deux sièges, avec 23 élus sur les 57 de l'assemblée, où la majorité simple est donc fixée à 29. La plus grande perte serait toutefois accusée par la principale formation d'opposition, le Parti d'action citoyenne (PAC, centre-gauche), qui perdrait cinq ou six de ses 17 sièges.