En bref - L'IPI dénonce le Venezuela

Helsinki — L'Institut international de la presse (IPI) a dénoncé hier la détérioration de la liberté de la presse au Venezuela et en particulier le «harcèlement» de l'administration Chavez contre la chaîne Globovision.

L'IPI demande aux autorités vénézuéliennes de «mettre fin à leurs menaces contre les médias, d'annuler les inculpations de journalistes ayant leur franc-parler, de supprimer les lois contribuant à empêcher la liberté de parole». Pour l'Institut, «les médias indépendants et en général favorables à l'opposition sont depuis longtemps soumis à des pressions extrêmes de l'administration du Président Hugo Chavez».

À voir en vidéo