En photo - Rixes mortelles dans la jungle péruvienne

Photo: Agence Reuters

Une soixantaine de personnes ont péri depuis vendredi dans des affrontements entre la police péruvienne et des tribus de l'Amazonie opposées à l'octroi de concessions à des compagnies minières étrangères dans la forêt équatoriale du nord du Pérou.

Les forces de l'ordre recherchaient hier des policiers portés disparus et contrôlaient la ville de Bagua Grande, à 1400 km au nord de Lima, où un couvre-feu a été imposé pour la nuit. Les protestataires disent avoir perdu 40 des leurs dans ces affrontements, tandis que le gouvernement fait état de 23 membres des forces de sécurité tués. Craignant les répresailles, des centaines d'Amérindiens ont trouvé hier refuge auprès d'une communauté chrétienne (notre photo). En d'autres endroits, des milliers d'Amérindiens armés de lances en bois se disaient toujours aussi déterminés à maintenir leurs barrages sur d'autres routes d'Amazonie. Le président Alan Garcia s'en est pris aux protestataires, les accusant d'avoir attaqué leur propre pays et d'avoir agi comme des terroristes.

À voir en vidéo