En bref - Raúl Alfonsin est mort

Buenos Aires — L'ex-président argentin Raúl Alfonsin, à la tête de l'Argentine entre 1983 et 1989 et sous la présidence duquel furent jugés les chefs de la dictature, est mort hier soir d'un cancer à l'âge de 82 ans.

Premier chef de l'État argentin issu des urnes après la fin de la dictature militaire qui a dirigé l'Argentine entre 1976 et 1983, Alfonsin souffrait d'un cancer du poumon. Il restera comme le président du «Nuremberg argentin», comme on appelle le procès en 1985 des juntes militaires argentines, en référence au procès de nazis après la Seconde Guerre mondiale. Il souhaitait lui-même que les militaires soient jugés par leurs pairs. Mais devant leur refus, un tribunal fédéral de Buenos Aires avait décidé de se saisir du jugement des responsables des juntes militaires. Le monde avait alors appris, stupéfait, la cruauté des crimes de la junte militaire argentine: quelque 30 000 personnes auront, selon les organisations de défense des droits de l'homme, été torturées puis exécutées clandestinement.

À voir en vidéo