En bref - Caracas célèbre les 15 ans du putsch manqué de Chávez

Photo: Agence Reuters

Caracas — Des milliers de Vénézuéliens vêtus de rouge et agitant de gigantesques poupées gonflables à l'effigie d'Hugo Chávez sont descendus hier dans les rues de Caracas pour célébrer le 15e anniversaire du putsch manqué par l'actuel président, qui a largement contribué à forger sa réputation.

Chávez, qui défend une «révolution bolivarienne» dans son pays, ne se cache nullement d'avoir tenté en 1992, alors qu'il était un parachutiste, de prendre le pouvoir par la force. Il affirme aujourd'hui que cette date est celle de la naissance d'une nouvelle gauche dans son pays. «Le 4 février partage l'histoire vénézuélienne en deux. Cela a été l'éclair qui a illuminé les ténèbres», a-t-il dit lors du rassemblement, vêtu de son uniforme de parachutiste et de son traditionnel béret. Ce putsch était le point d'orgue d'une période d'instabilité sociale qui était la conséquence d'une insatisfaction grandissante à l'égard de l'élite politique et de la colère suscitée par les réformes dessinées par le Fonds monétaire international.