L’Afrique du Sud assoiffée

Photo: Valérian Mazataud Le Devoir

À la mi-janvier, Le Devoir a parcouru les routes de l’Afrique du Sud, de la mégalopole Johannesburg à la ville portuaire du Cap. Un constat : une gestion des ressources défaillante et une période de sécheresse historique ont fait chuter l’accès à l’eau potable dans le pays à un niveau pire qu’à l’époque de l’apartheid.

Cliquez ici pour lire le reportage complet.