Les Algériens veulent faire tomber une troisième figure du «système»

Alger — Un millier de syndicalistes ont réclamé mercredi à Alger le départ du patron de l’Union générale des travailleurs algériens, principale centrale syndicale d’Algérie, à qui ils reprochent ses liens avec le clan Bouteflika. Les manifestants se sont rassemblés devant le siège du syndicat pour exiger le départ d’Abdelamdjid Sidi Saïd, secrétaire général depuis 1997 de l’ancien syndicat unique et seule organisation syndicale considérée comme représentative par les autorités. Sidi Saïd a longtemps été l’un des thuriféraires les plus enthousiastes du président Bouteflika. Il lui est reproché son autoritarisme, sa proximité affichée avec les cercles du pouvoir et une attitude conciliante avec la politique sociale de l’ex-président.