Au Congo, l’OMS s’inquiète de voir le virus Ebola infecter les bébés

<p>L’Ebola infecte le plus fréquemment les adultes qui sont appelés à soigner les malades.</p>
Photo: John Wessels Agence France-Presse

L’Ebola infecte le plus fréquemment les adultes qui sont appelés à soigner les malades.

L’Organisation mondiale de la Santé s’inquiète du nombre anormalement élevé de bébés infectés par le virus Ebola au Congo, puisque les tout-petits échappent souvent à la maladie.

L’agence onusienne de la santé a fait état cette semaine de 36 nouvelles infections, dont sept chez des nouveau-nés ou des bambins de moins de deux ans. Six infections ont été détectées chez des enfants âgés de deux à 17 ans, et une chez une femme enceinte.

L’Ebola infecte le plus fréquemment les adultes qui sont appelés à soigner les malades.

Les infections sont très rares chez les nourrissons, mais les experts croient que la chose est possible par le biais de l’allaitement ou lors d’un contact étroit avec un parent malade.

L’OMS a prévenu que l’épidémie qui balaie en ce moment le Congo est « complexe et difficile ». Le ministère congolais de la Santé témoigne de 346 infections confirmées, dont 175 décès.

Il s’agit de la pire épidémie jamais vue au pays. Les travailleurs de la santé sont parfois attaqués par des rebelles dans les régions où la maladie se répand.

L’OMS a prévenu que le risque est « très élevé » de voir le virus se propager aux pays voisins, mais elle ne recommande pas d’interdictions de voyage pour le moment.

L’Ouganda a entrepris ce mois-ci de vacciner les travailleurs de la santé d’une région frontalière avec le Congo.