Maroc: Amnistie dénonce la «répression» contre les migrants clandestins

Rabat — Amnistie internationale a dénoncé vendredi la « répression d’envergure » menée par les autorités marocaines depuis plusieurs semaines contre des milliers de migrants en la qualifiant de « cruelle et illégale ». Alors que le Maroc connaît un afflux de migrants et de réfugiés qui rêvent de gagner l’Europe, les autorités de ce pays ont multiplié ces dernières semaines rafles et déplacements forcés de centaines de migrants depuis le nord vers le sud du pays, officiellement pour « lutter contre les réseaux mafieux ». Amnistie exhorte le gouvernement marocain à « mettre fin à ces arrestations discriminatoires et à défendre les engagements positifs pris ces cinq dernières années concernant le respect des droits des migrants ». Le Maroc a stoppé 54 000 tentatives de passage vers l’Union européenne depuis le début 2018, selon les chiffres officiels.