Nigeria: libération de membres présumés de Boko Haram

Abuja — La justice nigériane a libéré 475 nouveaux membres présumés de Boko Haram au terme de procès de masse où la majorité des personnes inculpées n’ont pu être condamnées faute de preuves suffisantes, a annoncé dimanche le ministère de la Justice. Des centaines de membres présumés du groupe djihadiste ont comparu cette semaine devant un tribunal installé dans une base militaire à Kainji, une ville reculée de l’État du Niger, dans le centre du Nigeria. Au total, 1669 personnes étaient présentées à la barre à l’ouverture des audiences qui avaient démarré en octobre. Un premier groupe de 468 avait alors été libéré au bout de quelques jours. Boko Haram mène depuis 2009 une insurrection sanglante dans le nord-est du Nigeria ayant fait plus de 20 000 morts.