Kenya: report de l’élection dans les fiefs de l’opposition

Photo: Fredrik Lerneryd Agence France-Presse

Nairobi — La crise électorale s’est encore aggravée vendredi au Kenya, où le scrutin prévu samedi dans les bastions de l’opposition a été à nouveau reporté pour des raisons sécuritaires, retardant d’autant l’annonce de la victoire attendue d’Uhuru Kenyatta à cette présidentielle boycottée par l’opposition. Dans un nouvel épisode de cette saga présidentielle ayant causé instabilité et inquiétudes dans l’économie la plus dynamique d’Afrique de l’Est, la Commission électorale (IEBC) a décidé de reporter le vote qui devait avoir lieu samedi dans l’ouest du pays, majoritairement peuplé par l’ethnie luo, celle de l’opposant historique, Raila Odinga. Le Kenya est actuellement plongé dans sa pire crise électorale depuis les violences politico-ethniques de 2007-2008, les pires depuis l’indépendance du pays en 1963, qui avaient fait au moins 1100 morts et 600 000 déplacés.