Manifestation réprimée au Zimbabwe

Harare — La police zimbabwéenne a tiré des gaz lacrymogènes vendredi à Harare pour disperser un rassemblement contre la détérioration de la situation économique, notamment le retour des hausses de prix. Les manifestants avaient répondu à l’appel du groupe Tajamuka (Nous sommes agités), à la pointe de la contestation contre le régime du président Robert Mugabe, au pouvoir depuis 1980. Plusieurs commerces du centre-ville ont baissé leurs rideaux, alors que des dizaines de policiers antiémeute patrouillaient dans les rues avec des canons à eau. En 2016, des manifestations de rue et des grèves contre le régime Mugabe avaient secoué le pays, mais le mouvement s’était éteint face à la brutale répression ordonnée par le président. Robert Mugabe se présentera pour un nouveau mandat en 2018. Il aura alors 94 ans.