Cinq morts dans un attentat suicide au Nigeria

Kano — Une femme kamikaze a tué cinq fidèles mardi en se faisant exploser dans une mosquée dans le nord-est du Nigeria, en proie à l’insurrection du groupe djihadiste Boko Haram, ont déclaré des miliciens à l’AFP. L’attentat s’est produit dans une mosquée de la ville de Dikwa, à environ 90 kilomètres de la capitale de l’État de Borno, Maiduguri, vers 5 heures du matin. Les informations concernant l’attaque ont mis du temps à émerger en raison de l’état du réseau téléphonique, Boko Haram ayant détruit une grande part des infrastructures de communication dans la région. L’insurrection dans le nord-est du Nigeria a fait 20 000 morts et 2,6 millions de déplacés depuis 2009.