Cinq policiers tués par de présumés rebelles islamistes somaliens au Kenya

Nairobi — Cinq policiers ont été tués mardi par de présumés rebelles islamistes somaliens shebab dans l’est du Kenya, a annoncé la police, alors que les attaques de ce type se multiplient dans ce pays. L’attaque de leur patrouille a eu lieu à Ijara, près de la frontière somalienne, dans le comté de Garissa, et a été suivie par un échange de tirs entre les policiers kényans — dont deux ont réussi à fuir — et les assaillants. « Les cinq [policiers] du commissariat de Bothai patrouillaient vers 13 h quand ils sont tombés dans une embuscade tendue par des terroristes sur la route Bothai-Ijara, ce qui a conduit à une violente fusillade », a rapporté sous couvert d’anonymat un responsable policier à Garissa. Un autre responsable, au quartier régional de la police, a indiqué que le véhicule des policiers avait complètement brûlé. « Une opération est en cours dans la zone, et un hélicoptère a été déployé pour traquer les assaillants qui ont abattu nos policiers », a ajouté cette source. Plus de 20 policiers et une vingtaine de civils ont été tués depuis le mois de mai lors d’une recrudescence d’attaques à l’aide d’engins explosifs artisanaux placés au bord des routes, la plupart revendiquées ensuite par les shebabs.