Les appels à la paix se multiplient à la veille de la présidentielle kenyane

Photo: Simon Maina Agence France-Presse

Nairobi — L’ex-président américain Barack Obama, l’Union africaine, le président kenyan, Uhuru Kenyatta, des experts de l’ONU : les appels à la paix se sont multipliés lundi, à la veille d’une élection présidentielle kenyane s’annonçant tendue et serrée, marquée par une campagne acrimonieuse. Quelque 19,6 millions de Kenyans se rendent aux urnes mardi pour élire leur président, gouverneurs, députés, sénateurs, élus locaux et représentantes des femmes à l’assemblée, 10 ans après les pires violences électorales de l’histoire du pays (1100 morts). Le président sortant, Uhuru Kenyatta, brigue un second mandat face au chef de l’opposition Raila Odinga. Barack Obama, dont le père est né au Kenya, a appelé « tous les Kenyans à s’engager pour des élections pacifiques et crédibles », et les dirigeants « à rejeter la violence et à respecter la volonté du peuple ».