Chaos au Parlement sud-africain

Le Cap — Des députés du parti sud-africain d’opposition des Combattants pour la liberté économique, qui tentaient d’empêcher le président Jacob Zuma de prononcer jeudi son discours à la nation, ont été violemment expulsés du Parlement par des agents de sécurité avec qui ils ont échangé des coups. Pendant plus d’une heure, les députés de ce parti de gauche radicale emmené par Julius Malema ont interrompu le président Zuma, estimant qu’il n’était pas légitime pour s’exprimer parce qu’il a violé la Constitution. En mars, la justice a en effet reconnu le chef de l’État coupable de violation de la Constitution pour avoir fait payer par le Trésor public des travaux de modernisation dans sa résidence privée.