Un Tchèque condamné à 24 ans de prison au Soudan

Khartoum — Un tribunal soudanais a condamné dimanche à 24 ans de prison un Tchèque accusé notamment «d’espionnage» et d’«incitation à la haine entre les communautés». Petr Jasek a été condamné pour infiltration dans le pays sans visa, espionnage, prise d’images dans des zones militaires et incitation à la haine entre les communautés, a affirmé son avocat Omar al-Farouk Chamina. À Prague, le ministère tchèque des Affaires étrangères a confirmé la condamnation de son ressortissant. Il a dénoncé un jugement qui n’est selon lui pas étayé par des faits. Il a indiqué qu’il entamerait immédiatement des négociations avec le ministère des Affaires étrangères soudanais pour obtenir la libération de Petr Jasek.