Le pouvoir libyen rallie des soutiens

Tripoli — Le gouvernement d’union nationale libyen a réussi à rallier des soutiens, dont celui de milices et de villes, suscitant l’espoir que cette autorité appuyée par la communauté internationale puisse sortir la Libye du chaos. Le chef de ce gouvernement formé sous l’égide de l’ONU, Fayez al-Sarraj, a déjoué les pronostics en recevant de multiples soutiens, malgré la fermeture de certaines routes et des tirs dans la capitale. Portant un coup aux autorités liées à Fajr Libya, qui contrôlent Tripoli depuis août 2014, des milices de la capitale ont fait allégeance à M. Sarraj, de même que les autorités de dix villes de l’ouest de la Libye. Les municipalités de ces dix villes situées entre Tripoli et la frontière tunisienne ont appelé jeudi dans un communiqué à « soutenir le gouvernement d’union ». M. Sarraj a aussi reçu le soutien des gardes des principales installations pétrolières.