Égypte: le frère du chef d’al-Qaïda remis en liberté

Photo: Gianluigi Guercia Agence France-Presse Mohammed al-Zawahiri

Le Caire — L’Égypte a remis en liberté jeudi le frère du chef d’al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, qui reste sous le coup d’une enquête pour un appel à créer un groupe terroriste, ont indiqué un responsable de la police et son fils. Mohamed al-Zawahiri, un Égyptien, avait été arrêté en août 2013, en pleine campagne de répression visant les Frères musulmans, un mois après que l’armée a destitué et arrêté le président Mohamed Morsi, issu de la confrérie. Dans un premier procès, M. Zawahiri a été jugé avec une soixantaine de coaccusés pour la création d’un « groupe terroriste lié à al-Qaïda », ayant préparé des attaques contre les forces de sécurité et la communauté chrétienne. En octobre 2015, dix personnes avaient été condamnées à mort dans cette affaire mais M. Zawahiri avait lui été acquitté. Le juge avait cependant demandé au parquet d’ouvrir une enquête sur des propos qu’il avait tenus durant ce procès, affirmant « avoir le sentiment qu’il promouvait l’idée de créer un autre groupe terroriste ».