Afrique du Sud: manifestation avant un discours de Zuma

Le Cap — La police sud-africaine a dispersé jeudi à coups de grenades assourdissantes des manifestants réunis à proximité du Parlement au Cap où le président Jacob Zuma, très affaibli politiquement, devait prononcer dans la soirée son discours annuel sur l’état de la nation. Des rixes ont éclaté environ deux heures avant le début de l’intervention du président entre quelques centaines de partisans du Parti des combattants de la liberté économique (EFF, opposition) et la police qui les a repoussés. Jacob Zuma est sous le coup d’attaques de l’opposition à l’Assemblée, au tribunal et dans la rue pour obtenir son départ. Une affaire d’abus de biens sociaux — le scandale Nkandla, du nom de sa résidence privée — et les répercussions économiques catastrophiques du limogeage de deux ministres des Finances en décembre alimentent depuis des semaines une campagne « Zuma doit tomber ».