34 000 déplacés au Darfour lors des dernières violences

Khartoum — Quelque 34 000 personnes ont été déplacées par les combats déclenchés la semaine dernière entre les forces gouvernementales et les rebelles au Darfour, dans l’ouest du Soudan, a indiqué l’ONU mercredi. La mission de paix conjointe ONU-Union africaine au Darfour (MINUAD) avait avancé lundi le chiffre de 10 000 déplacés dans ces combats. Après plusieurs mois de calme relatif après l’annonce par Khartoum d’un cessez-le-feu, des affrontements ont éclaté il y a une dizaine de jours autour de Jebel Marra, une zone montagneuse à cheval sur les États du Darfour-nord, Darfour-centre et Darfour-sud. « Les premières informations font état de 19 000 civils déplacés vers l’État du Darfour-Nord et de plus de 15 000 vers celui du Darfour-Centre après les combats à Jebal Marra », a indiqué Marta Ruedas, la coordinatrice humanitaire de l’ONU au Soudan. Une large majorité des personnes déplacées sont des femmes et des enfants, selon elle.