Afrique du Sud : la politique s’invite à l’hommage des victimes de Marikana

Photo: Mujahid Sofodien Agence France-Presse
Marikana — Les leaders des deux principaux partis d’opposition sud-africains ont rejoint plusieurs milliers de personnes dimanche à Marikana (nord) pour rendre hommage aux 34 mineurs abattus par la police il y a trois ans, profitant de l’occasion pour attribuer la responsabilité du massacre sur le gouvernement. Mmusi Maimane, le chef du principal parti d’opposition, l’Alliance Démocratique (DA), et Julius Malema, le leader des Combattants pour la liberté économique (EFF), ont participé au rassemblement organisé par le syndicat radical de mineurs Amcu, près de la colline de Wonderkop où le massacre avait eu lieu le 16 août 2012. Ci-dessus, un mineur utilisant un t-shirt en guise de torche lors de la cérémonie.