Appel à la levée des «sanctions» contre le Soudan

Nouakchott — Onze pays africains réunis en sommet en Mauritanie ont réclamé lundi la levée des « sanctions » imposées au Soudan, sous le coup d’un embargo commercial américain et dont le président Omar el-Béchir fait l’objet d’un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale.

« Dans un souci de solidarité entre les peuples des pays membres » de l’Agence panafricaine de la Grande muraille verte, « les chefs d’État et de gouvernement expriment leur soutien à la République soeur du Soudan et appellent à la levée des sanctions imposées à ce pays », selon le communiqué publié à l’issue de leur sommet à Nouakchott, sans plus de détails sur ces sanctions.

Le Soudan est depuis 1989 sous le coup d’un embargo commercial américain. Son président depuis 1989, Omar el-Béchir, qui doit quitter lundi Nouakchott, est inculpé de génocide par la CPI pour des crimes commis sur la population civile du Darfour.