Un raid de Boko Haram a fait 37 morts

Maiduguri — Le raid mené ce week-end par le groupe islamiste Boko Haram à Gubio, dans le nord-est du Nigeria, a fait 37 morts, selon un nouveau bilan donné mardi par des miliciens privés qui ont fait état de 400 maisons incendiées. Ce bilan a été communiqué par ces miliciens à Kashim Shettima, le gouverneur de l’État de Borno, qui s’est rendu sur les lieux pour évaluer la situation. Des témoins et l’armée avaient indiqué dimanche que plusieurs civils avaient été tués et que de nombreuses maisons avaient été incendiées lors de l’attaque menée à Gubio par Boko Haram. Les insurgés ont fait irruption dans la nuit de samedi à dimanche dans Gubio, située à 95 kilomètres au nord de Maiduguri, la capitale de l’État de Borno, à bord de camions et à moto, selon des témoins. « Ils ont détruit plus de 400 structures, dont huit mosquées, quatre écoles, le secrétariat du gouvernement local, 22 véhicules et plusieurs motos », a précisé M. Mondama. Le gouverneur de l’État de Borno a promis des indemnisations pour les victimes, évoquant la reconstruction des maisons et écoles.