Le Malawi interdit les mariages d’enfants

Blantyre — Le président du Malawi, Peter Mutharika, a signé une loi interdisant le mariage des jeunes de moins de 18 ans, deux mois après son adoption par les députés, a annoncé mercredi le Parlement. Selon les militants des droits de la personne, le Malawi a l’un des taux les plus élevés au monde de mariage précoce, avec des fillettes âgées de neuf ou dix ans mariées de force, même si l’âge légal du mariage était auparavant fixé à 16 ans. La nouvelle loi prévoit une peine de dix ans d’emprisonnement en cas d’infraction à cette disposition dans ce petit pays d’Afrique australe. Cette mesure, qui fait débat depuis 2001, fait suite à une active campagne de groupes malawites et étrangers de défense des droits contre cette pratique qui « piège les filles, leurs familles et leurs communautés dans un cycle intergénérationnel de pauvreté ». Les mariages précoces sont le plus souvent liés à la pauvreté, les familles préférant marier leur fille mineure et qu’elle abandonne l’école, payante. La moitié des 15 millions d’habitants au Malawi vit sous le seuil de pauvreté.