Boko Haram veut effectuer un échange

Sur cette photo tirée de la vidéo reçue par l’AFP, on voit une partie des jeunes filles enlevées à la mi-avril.
Photo: Boko Haram Sur cette photo tirée de la vidéo reçue par l’AFP, on voit une partie des jeunes filles enlevées à la mi-avril.
Boko Haram a exigé lundi dans une vidéo la libération de prisonniers du groupe islamiste en échange de celle des quelque 200 jeunes filles enlevées mi-avril dans le nord-est du Nigeria, une demande fermement rejetée par le pouvoir nigérian.

En pleine mobilisation internationale pour sauver les jeunes filles, Boko Haram a diffusé une nouvelle vidéo obtenue par l’AFP : elle montre une centaine de jeunes femmes présentées comme faisant partie des jeunes filles kidnappées. Filmées lors d’une prière collective, elles auraient été converties à l’islam.

Dans cette vidéo, d’ores et déjà passée au peigne fin par les experts américains, le chef du groupe armé, Abubakar Shekau, parle pendant 17 minutes et apparaît souriant, en tenue militaire et une kalachnikov appuyée sur l’épaule. S’exprimant en arabe puis en haoussa (la langue la plus parlée dans le nord du Nigeria), il revendique à nouveau le rapt massif de Chibok.

Au total, 276 filles avaient été enlevées le 14 avril à Chibok, dans l’État de Borno. Onze autres jeunes filles ont été enlevées le 4 mai, dans une autre localité du même État.

« Ces filles dont vous vous préoccupez tant, nous les avons en fait libérées […] et vous savez comment on les a libérées ? Ces filles sont devenues musulmanes », dit-il.

« Nous ne les libérerons qu’après que vous ayez libéré nos frères » emprisonnés par les autorités nigérianes, ajoute-t-il.

Shekau précise toutefois qu’un tel échange ne concernerait que « celles qui ne se sont pas converties » à l’islam, celles ayant accepté de devenir musulmanes étant devenues « des soeurs ».

Le gouvernement a aussitôt opposé une fin de non-recevoir à cette exigence.

« Ce n’est pas à Boko Haram et aux insurgés de poser leurs conditions », a déclaré le ministre de l’Intérieur, Abba Moro. « Il n’est pas question d’échanger une personne contre une autre. »

La nouvelle vidéo de Boko Haram montre environ 130 adolescentes assises à l’air libre sous des arbres, dans un lieu non identifié, en train de réciter ensemble la fatiha, l’une des principales sourates du Coran.

Les jeunes filles sont habillées de longs voiles noirs et gris laissant seulement leurs visages découverts. Trois d’entre elles sont interrogées : deux disent qu’elles étaient chrétiennes et se sont converties à l’islam, alors que la troisième déclare qu’elle était déjà musulmane. À aucun moment de la vidéo, qui dure 27 minutes au total, Shekau n’apparaît en compagnie des lycéennes, qui ont l’air abattues, résignées, mais pas terrifiées.

Après les États-Unis, le Royaume-Uni et la France qui ont tous envoyé ces derniers jours des experts au Nigeria, Israël a à son tour proposé son aide dimanche, comme l’avait fait la Chine vendredi.

Les manifestations se poursuivent à travers le monde, comme lundi à Dakar à l’appel d’un collectif d’organisations de femmes et de défense de droits de la personne.
18 commentaires
  • André Michaud - Inscrit 12 mai 2014 09 h 16

    traquer et élimer

    À peu près tous les pays, sauf les talibans, dénoncent ces terroristes qui très lâchement s'attaquent à des jeunes femmes et menacent toutes les autres !!!

    La communauté internationale doit faire un exemple avec cette affaire dégeulasse, traquer les terroristes et les éliminer ! Utiliser la technologie, les drones etc..pour libérer les victimes et éliminer la menace pour les autres femmes.

    De tels lâches ne méritent pas de vivre, ce sont des déchets de l'humanité!

  • abderrahmane oucible - Inscrit 12 mai 2014 15 h 22

    On ne comprend plus rien

    Comme si le rechauffement climatique, l'exode africaine vers le nord, les maladies, nétaient pas suffisants; les guerres civiles, le terrorisme sont ajoutés aux menus pour ces malheureux populations africaines.
    La famine, l'Ebola, le sida, la mouche tsé tsé et tant d'autre maladies dontils souffrent ne tarderont pas à atteindre les pays du nord.
    Comment est ce possible que les autorités nigérienes sont restées inactives à ce point et comptent sur les autres pour leur restituer les lycéennes enlevées.
    A ce qui parait il semble qu'il y a un enigme! ? !
    Qui arme ces terroristes et qu'attendent nos cherifs du nord pour liberer ces pauvres filles. Surtout ne dites pas que leur emplacement n'est pas reperable.
    Bref on en a assez de ces scénarios qui n'ont pas d'autre objectif que de répandre la guerre civile en afrique de l'Ouest.
    Les Africains sont -ils inutiles sur leur continent ? , leur planéte ? Pourquoi cherche toi à éradiquer ?
    Pourtant toutes leurs richesses sont exploitées et véhiculées presque gratuitement vers "EUX" .
    Oui , l'Occident profitent, et en contrepartie les remercie par des armes pour qu'ils s'entrtetuent. n'est ce pas ça l'explication de toutes ces guerres civiles au soudan, en afrique centrale au sahel ! ! ? ?
    On meurt de fain en Afrique alors aux pays du nord on calcule des montants de budgets pour détruire des stocks alimentaire surproduits.
    Oui soyons logique, ces êtres humains sont nos cousins , ils portent le meme sang que nous portons nous tous de l'Est à l'Ouest et du Nord au Sud ..
    Soyons sâge, soit, soyons des cherifs en harmonie avec notre conscience morale autrement nous sommes des Hommes injustes.

  • Yvon Bureau - Abonné 12 mai 2014 16 h 26

    Il faut

    faire l'échange...

  • Jocelyne Lapierre - Inscrite 12 mai 2014 21 h 25

    Toute cette publicité

    Toute cette publicité ne fait qu'encourager ces groupes narcissiques.

  • Jocelyne Lapierre - Inscrite 12 mai 2014 22 h 00

    Tant d'atrocités dans le monde

    Tant d'atrocités dans le monde se passe dans lindifférence la plus complète, comme le massacre de centaines de milliers d'enfants en Syrie, et tout autant de civils en Irak. Pourquoi ce soudain intérêt pour cet événement? Je suis perplexe.